Suivi des phoques : les premières données des comptages globaux sont disponibles

publié le 14 septembre 2018

En 2015, un comité local de suivi des phoques était créé afin de mieux connaître les populations de phoques présentes dans l’archipel et de mettre en place des mesures de gestion permettant une meilleure cohabitation avec les activités humaines.

Grâce à la participation de plusieurs compteurs des services de l’État, de l’ONCFS et des associations, quatre recensements ont pu être réalisés sur l’ensemble du territoire en 2016 et 2018.

Si ces premières données sont encore insuffisantes pour fournir des statistiques détaillées ou même des analyses de tendances, ils sont déjà riches d’enseignements.

Entre les deux années, les populations semblent plutôt stables, totalisant environ 950 individus en période hivernale et entre 1250 et 1400 en période estivale. Des variations quant à la répartition des phoques sur le territoire ont également été enregistrées ; les sites du Grand Barachois, des Veaux Marins et de l’Île Verte regroupant plus ou moins de phoques selon les années.

En plus des comptages par bateaux, des drones seront maintenant utilisés, notamment pour les zones moins accessibles. Cette technologie permet de mieux identifier les espèces comptabilisées, sans effrayer les colonies.

Comptages des phoques : premiers résultats après deux ans de comptages sur l’ensemble du territoire - 2016-2018 (format pdf - 1.8 Mo - 14/09/2018)