Espèces envahissantes : on peut tous contribuer à protéger les eaux de notre archipel

publié le 4 novembre 2019 (modifié le 15 mars 2022)

La DTAM vous rappelle les réflexes à adopter pour éviter la prolifération des espèces exotiques envahissantes. Afin de poursuivre cette sensibilisation, des panneaux d’information seront bientôt installés dans les ports et en bord de mer, à Saint-Pierre et à Miquelon-Langlade.


Les espèces exotiques envahissantes sont des espèces végétales ou animales au développement particulièrement dynamique qui peuvent mettre en péril les espèces et les écosystèmes indigènes. Elles sont la deuxième cause de perte de biodiversité marine ou terrestre. Elles peuvent mettre en danger les économies aquacoles ou agricoles.

Chacun peut contribuer à limiter la prolifération des EEEm.
Pour cela, quelques réflexes :

  • Surtout ne rejetez pas les espèces envahissantes à l’eau !
  • Nettoyez la coque des navires et pontons loin de la rive.
  • Capturez les crabes verts ou détruisez-les.

Marins, plaisanciers, promeneurs… tous peuvent participer à la lutte contre les EEEm.
Consultez les photos pour apprendre à la reconnaître.

Cliquez pour télécharger l’affiche au format PDF. (format pdf - 2 Mo - 04/12/2017)

Ascidie jaune - EEEm présente à SPM - © DTAM - F. Urtizbéréa
Ascidie jaune - EEEm présente à SPM - © ARDA - P. Poitevin
Botrilloïde violet - EEEm présente à SPM - © ARDA - M. Sellier
Botrylle étoilée - EEEm présente à SPM - © DTAM - F. Urtizbéréa
Codium fragile - EEEm présente à SPM - © DTAM - L. Thillais
Crabe vert - EEEm présente à SPM - © ARDA - M. Sellier
Didemnum vexillum - EEEm présente dans la région - © MPO - A. Epelbaum
Membranipore - EEEm présente à SPM - © DTAM - F. Urtizbéréa
Caprella mutica - EEEm présente à SPM - © Club Nautique St-Pierrais - S.Salvat